Les thèmes de philosophie proposés pour les maternelles

«  Je croyais qu'il y avait des choses dont je ne pouvais pas

parler, mais en fait je peux » - CE2

 

« Moi j'ai aimé quand j'ai parlé parce que ça m'a fait du bien » - CP

« J'ai aimé parce qu'on a le droit de parler » - Ahmed - CM2

 

«  Pour vivre ensemble c'est possible, même si on est très différents.

Mais pour ça il faut faire preuve de diplomatie » - Lily, CE2.

 

« En fait plus on discute plus je me rends compte que je ne sais pas

ce que ça veut dire obéir. Pourquoi on obéit ? », Omar, CE2.

 

« La violence aujourd'hui elle est partout, c'est devenu normal.

- Tu ne peux pas dire ça, parce que si tu dis que la violence est normale

alors tu autorises les adultes à devenir violent avec les enfants, et ce

n'est pas possible »

Jason et Mehdi - CM2

 

« Que nul, étant jeune, ne tarde à philosopher »

 Épicure,

Lettre à Ménecée.

 

 

Nos pères en philosophie comprenaient déjà l'importance du philosopher (et non de la philosophie, nuance hautement importante).

La pratique de la philosophie avec les enfants existent depuis 50 ans maintenant, et dans 60 pays. Ce n'est donc ni une lubie, ni un effet mode, même si elle tend à se développer sous l'impulsion des pédagogies nouvelles et des éclairages neuro-scientifiques.

 

Voici les résultats d'une étude britannique1 sur la pratique du philosopher à l'école primaire :

 

  • Les effets bénéfiques de la « philosophie pour enfants » en classe de primaire, sont manifestes. Les enfants ayant bénéficié de cet enseignement ont fait des progrès significatifs en mathématique et en lecture (présentant une avance de l’ordre de deux mois par rapport aux classes-témoin).

  • Les effets positifs les plus sensibles se font sentir auprès des enfants les plus défavorisés.

  • Selon les enseignants, le succès du programme tient à la régularité des séances.

  • Selon les enseignants et les élèves, enfin, les séances de philosophie ont eu un effet positif plus large, concernant la prise de parole, en terme de confiance en soi, de capacité d’écoute et d’estime de soi.2


 

Voici une présentation des thèmes discutés dès la maternelle avec les enfants, les objectifs de ces thèmes que je me fixe en tant qu'animatrice. Vous trouverez en fin de dossier les compétences transversales que je me fixe en objectif. Le tout sera fait dans un cadre bienveillant, où l'enfant sera encouragé et jamais forcé à s'exprimer, et où chacun contribuera à sa manière à la réflexion du groupe. Aucun jugement ne sera porté sur les propos de l'enfant, car un des objectifs du cadre est de lui donner confiance en lui. Sa réflexion sera donc accompagnée.

 

Pour les plus curieux, je vous conseille de visionner le film documentaire «  Ce n'est qu'un début » sur dailymotion. Des ateliers philos en maternelles dès 4 ans, suivis pendant 2 ans.

 

 

Les âges de la vie

 

Pourquoi ?

 

Par ce thème les enfants peuvent parler d'eux-mêmes et de cette envie de grandir pour « enfin faire ce que je veux », donner un sens à ce mot qu'ils entendent et prononcent souvent. L'histoire de Peter Pan aidera les enfants à appréhender cette notion, en rattachant les responsabilités que fuit Peter, et l'illusion d'une vie libre et autonome. Les questions sur les différents âges de la vie seront évoqués, afin de répondre aux nombreuses questions que se posent les enfants. Une bonne façon d'imaginer sa vie, d'y mettre du contenu et du rêve, et de travailler la pensée créatrice des enfants qui pourront produire à la fin de ce thème un dessin de leur vie aux différents âges.

 

Les questions à aborder

 

C’est quoi un enfant ?

Qu’est-ce qu’un adulte ?

Qu’est-ce que grandir ?

Qu’est-ce que vieillir ? ( Est-ce qu'on peut faire venir des grands parents pour discuter de ce sujet et confronter les points de vue des enfants et des personnes âgées?)

Qu’est-ce qu’être sage ?

Quand on grandit, on change ou on reste pareil ?


 


Apprendre

 

 

Pourquoi

L'école est le lieu par excellence de l'apprentissage de compétences, de connaissances. Dans leur scolarité les enfants seront sans cesse sollicités :« tu dois travailler, faire des efforts pour réussir ». Il est donc important de les aider à mettre du sens sur ce qui les attend, et sur l'apprentissage.

Le travail sur les erreurs et l'apprentissage peut également sur le long terme permettre aux enfants de vivre l'école comme un endroit moins compétitif et les mettre en confiance. « Apprendre à échouer ou échouer à apprendre », Tal Ben Shahar, telle est la problématique de ce thème à la lumière des psychologies positives d'Harvard.

 

Les questions à aborder 

 

Pourquoi on va à l’école

Se tromper, c’est bête, ou c’est intéressant ?

Pourquoi faut-il faire des efforts ?

Apprendre, c’est facile ?


 

L'esthétique

 

 

Pourquoi ?

 

Thème hautement philosophique, il permettra de parler des jugements subjectifs et de donner sens aux apprentissages sur la semaine du goût et l'éducation alimentaire. Si c'est bon au goût, est-ce bon pour la santé ? La polysémie et le travail de définitions des termes fait partie des compétences philosophiques à acquérir, qui permettent d'enrichir le langage des enfants et de nuancer les propos, mais aussi d'améliorer la compréhension des textes.

Le travail sur le jugement subjectif du beau permet également d'ouvrir son esprit et de gagner en humilité, en écoutant celui des autres, et de dégager des critères communs sur le beau.

 

Les questions à aborder

 

C’est bon ou c’est pas bon? (pour la semaine du goût)

C’est beau ou c’est pas beau ?


 

La différence

 

 

Pourquoi ?

 

Nous avons tous des préjugés sur les autres parce que nous les considérons comme différents de nous. C'est un thème de société qui sera abordé tout au long de la scolarité des enfants et qui sera enrichi d'années en années. Et malgré leur jeune âge, les petits sont déjà confrontés au rejet des autres, aux jugements, et aux préjugés qui circulent d'un enfant à un autre.

Vivre ensemble est l'apprentissage d'une vie, qui se commence très jeune.

 

Les questions à aborder

 

Qui est le plus fort? (distinction force physique et force de caractère – Fable le lion et le rat revisité pour les petits)

Être une fille ou un garçon, est-ce que c’est pareil ?

Ça veut dire quoi se moquer?

A quoi ça sert de s’excuser?

 

Attendre les cadeaux de Noël

 

Pourquoi ?

 

Noël est le moment de l'année où l'impatience se fait la plus grande, ou les attentes sont fortes ( j'espère que Papa Noël va me donner tout ce que je veux), et où les déceptions peuvent être grandes. Ce sont autant de sentiments sur lesquels il est important de mettre du sens.

C'est quoi en fait un cadeau? Quelque chose qu'on a commandé? Ou l'intention de celui qui offre? Une récompense? Ou un don désintéressé? Qu'est ce qui fait le cadeau: celui qui le reçoit ou l'intention de celui qui l'offre? Certains enfants ont conclu par le passé qu'être en vie était déjà un cadeau: une belle façon d'aider les autres à mettre en perspective le concept de cadeau en passant du matériel au spirituel.

 

Les questions à aborder

 

Attendre, c’est agréable ou c’est désagréable ?

Qu’est-ce qu’un cadeau ?

Est-ce qu’un cadeau fait toujours plaisir ?

Le bonheur

 

Pourquoi ?

 

Est-ce que nos actions et nos choix ne nous mènent pas à tenter toujours de trouver le bonheur ? Mais quel est ce bonheur que l'on cherche ? De quoi se compose-t-il ?

Concept hautement philosophique, le bonheur pour les petits peut se composer d'une sucette à la fraise, ou d'un rendez-vous chez le dentiste … Oui oui, vous avez bien lu. Parce que lorsqu'on va chez le dentiste, il nous soigne et nous n'avons plus mal aux dents, et l'absence de douleur physique est un bonheur quand elle survient après une grande souffrance et de la peur. Le bonheur est-il à définir par l'absence de trouble, donc par la négative (ataraxie en philosophie)? Ou par un plaisir intense ? Est-ce que je suis plus heureux en mangeant une sucette ou lorsque mes parents me lisent une histoire le soir ? Apprendre à discerner ce qui fait le bonheur pour soi et pour les autres, voilà une compétence hautement utile pour prendre des décisions et mener sa vie.

 

Questions à aborder

 

Ça veut dire quoi « être heureux » ?

Qu’est-ce que le plaisir ? (distinction plaisirs/ joie/ bonheur)


 

Les relations sociales

 

Pourquoi ?

 

Parce que l'homme est un animal social qui ne peut se séparer des siens pour vivre, sans quoi il serait malheureux. Et bien choisir ses relations, en accord avec ses valeurs et en accord avec les grandes valeurs de la vie est important. Les enfants sont confrontés au quotidien à ces relations qui construisent leurs croyances, leurs comportements, et la confiance en eux-mêmes.

 

Les questions à aborder

C’est quoi un ami ?

C’est quoi la famille ?

C'est quoi l'amour?

Pourquoi il faut se séparer, parfois ?

Être amoureux, ça rend heureux ou triste ?

Ça veut dire quoi « faire confiance »?

L'autorité

 

Pourquoi ?

 

Parce que grandir, c'est évoluer dans un cadre. Reste à comprendre ce cadre, y mettre du sens pour pouvoir le faire sien et être libre. Mettre du sens sur le cadre familiale et l'autorité parentale, le cadre scolaire et l'autorité du corps enseignants, le cadre social qui régit l'ensemble des citoyens, mais aussi les règles qu'on veut se fixer tout seul, parce que grandir c'est être capable de se fixer ses propres limites. L'histoire de l'anneau de Gygès (disponible sur internet, c'est un extrait de la république de Platon), revisité pour les plus petits, permet de mettre du sens sur les règles qu'on va choisir de respecter.

 

Les questions à aborder

 

Ça veut dire quoi obéir ? (Anneau de Gygès)

Pourquoi on ne peut pas faire tout ce qu’on veut ?

Pourquoi, parfois, « C’est pas juste ! » ?

Les adultes ont-ils toujours raison ?

 

Les émotions

 

Pourquoi ?

 

Parce qu'elles sont présentes au quotidien, parce qu'un enfant ne sait pas de façon innée les exprimer et les gérer, parce qu'elles seront présentes tout au long de leur vie et qu'apprendre à les connaître sera une compétence utile pour toute leur vie. C'est un apprentissage qui doit se faire jeune. Les neurosciences ont démontré que le manque d'expression et de gestion des émotions ont des impacts sur toute la vie et sont à l'origine de comportements difficiles.

Pour coupler avec le travail quotidien des enseignants, une partie de réflexion sur les émotions sera prévue pour enrichir le travail déjà mis en place dans les classes.

 

Questions à aborder

 

Qu’est-ce que la peur ? A quoi ça sert ?

Qu’est-ce qu’être en colère ? La colère, c’est utile ?

C'est quoi la tristesse? A quoi sert la tristesse?

Objectifs Transversaux


 

Compétences Cognitives

    • Donner du sens aux apprentissages scolaires

    • Améliorer le vocabulaire

    • Travailler la compréhension

    • Développer l'esprit critique

    • Savoir argumenter

    • Savoir reformuler

    • Savoir synthétiser

    • Développer les habiletés de pensées


 

Compétences Sociales

    • Amélioration de la capacité d'écoute

    • Développement de l'Empathie

    • Coopération et esprit démocratique

    • Lutte contre les discriminations et la violence

    • Améliorer le vivre ensemble


 

Mes valeurs


 

  • La bienveillance

  • L'écoute active

  • Le respect du cadre

  • Le savoir être

  • Le savoir vivre ensemble

1https://educationendowmentfoundation.org.uk/projects-and-evaluation/projects/philosophy-for-children

2https://www.philomag.com/lactu/breves/la-philosophie-un-bienfait-pour-les-enfants-11837

S'informer - Réserver

JE ME FORME

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule d'accompagnement personnalisé

  • Apprendre l'animation philo

    • Les différents outils

    • Démonstration en classe

    • Bilan de l'atelier

  • Déroulement d'un atelier philo​

  • Mise en situation

    • Aide à la mise en place​ (préparation de l'atelier)

    • 4 Ateliers pratiques en classe supervisés + bilan de l'animation​​.

    • En présentiel sur la région de Nice, possible en visio.

  • Formation possible en groupe d'enseignants d'une même école.

  • Groupe de travail avec d'autres animateurs, pour préparer des ateliers, partager nos ressources et se sentir soutenus.

ACTIVITE EXTRA SCOLAIRE

Parents

Aider mon enfant à développer son esprit critique, sa confiance en lui même, qu'il ait un espace de parole libre et sans jugement.  

L'aider à comprendre ses émotions et à les gérer.

Lui permettre de développer des valeurs de tolérance et d'ouverture d'esprit.

Je demande à une animatrice de pratiques les ateliers avec mon enfant (en individuel ou en groupe).

Formule d'animation

  • Je reçois un atelier philo chez moi ou en visio.

    • 5 enfants minimum​ , 1h30.

    •  Tarif dégressif selon le nombre de participants.

    • Dessins philosophiques.

J'ACCUEILLE EN CLASSE

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule 1h hebdomadaire

  • Je viens pendant 1h sur le temps de la classe ou en temps périscolaire, 15 élèves maximum par groupe.

  • Nous mettons en place le planning en fonction du budget qui vous est alloué

  • Nous mettons en place un programme pédagogique ensemble

Formule 1h30 hebdomadaire

  • Pleine conscience, production des élèves et restitution de l'atelier par le dessin.

  • Création d'un cahier de philosophie pour la trace écrite.

  • Bilan mensuel des habiletés de pensées développées.

 Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 22 10 01 72  /  par mail: lesptitphilos@gmail.com