Les thèmes de philosophie proposés pour les CM

 

 

 

« Que nul, étant jeune, ne tarde à philosopher »

 Épicure,

Lettre à Ménecée.

 

 

 

Nos pères en philosophie comprenaient déjà l'importance du philosopher (et non de la philosophie, nuance hautement importante).

La pratique de la philosophie avec les enfants existent depuis 50 ans maintenant, et dans 60 pays. Ce n'est donc ni une lubie, ni un effet mode, même si elle tend à se développer sous l'impulsion des pédagogies nouvelles et des éclairages neuro-scientifiques.

 

Voici les résultats d'une étude britannique (voir note 1 bas de page) sur la pratique du philosopher à l'école primaire :

 

  • Les effets bénéfiques de la « philosophie pour enfants » en classe de primaire, sont manifestes. Les enfants ayant bénéficié de cet enseignement ont fait des progrès significatifs en mathématique et en lecture (présentant une avance de l’ordre de deux mois par rapport aux classes-témoin).

  • Les effets positifs les plus sensibles se font sentir auprès des enfants les plus défavorisés.

  • Selon les enseignants, le succès du programme tient à la régularité des séances.

  • Selon les enseignants et les élèves, enfin, les séances de philosophie ont eu un effet positif plus large, concernant la prise de parole, en terme de confiance en soi, de capacité d’écoute et d’estime de soi. (voir note 2 bas de page)


 

Voici une présentation des thèmes discutés dès la maternelle avec les enfants, les objectifs de ces thèmes que je me fixe en tant qu'animatrice. Vous trouverez en fin de dossier les compétences transversales que je me fixe en objectif. Le tout sera fait dans un cadre bienveillant, où l'enfant sera encouragé et jamais forcé à s'exprimer, et où chacun contribuera à sa manière à la réflexion du groupe. Aucun jugement ne sera porté sur les propos de l'enfant, car un des objectifs du cadre est de lui donner confiance en lui. Sa réflexion sera donc accompagnée.

 

 

 

L'autorité                                                                                                              

 

Pourquoi ?

 

Parce que grandir, c'est évoluer dans un cadre. Reste à comprendre ce cadre, y mettre du sens pour pouvoir le faire sien et être libre. Mettre du sens sur le cadre familiale et l'autorité parentale, le cadre scolaire et l'autorité du corps enseignant, le cadre social qui régit l'ensemble des citoyens, mais aussi les règles qu'on veut se fixer tout seul, parce que grandir c'est être capable de se fixer ses propres limites. L'histoire de l'anneau de Gygès ( extrait de la république de Platon), permet de mettre du sens sur les règles qu'on va choisir de respecter et sur l'origine des règles.

 

Les questions à aborder

 

  • A quoi servent les règles ?

  • Pourquoi obéit-on ?

  • Les adultes ont-ils toujours raison ?

  • C'est quoi être libre ?

 

 

Croire et Savoir                                                                                                     

 

Pourquoi

 

A l'heure des réseaux sociaux et des remises en questions scientifiques, il semble urgent d'aider les enfants à comprendre ce qui est du domaine de la croyance de celui du savoir. Déjà pour ne pas accepter les dogmes qui sont non fondés, les idées fausses qui sont largement véhiculées par les réseaux sociaux, mais aussi pour fonder un raisonnement. On ne peut pas réfléchir à partir d'une idée fausse, on doit prouver sa véracité. Alors comment construit-on un socle de connaissances ? Que nous apportent les croyances ? Doit-on baser nos réflexions sur nos croyances ou sur des savoirs ? Dans quelle mesure ? Que nous apportent les croyances religieuses et en quoi nous aident-elles ? Ce sont autant de questions transversales qui seront évoquées sur ce thème incontournable de la philosophie.

 

Les questions à aborder

 

  • Croire et savoir : quelles différences ?

  • C'est quoi penser ?

  • Comment je sais que je ne suis pas en train de rêver ?

 

 

 

Les âges de la vie                                                                                                  

 

Pourquoi ?

 

Par ce thème les enfants peuvent parler d'eux-mêmes et de cette envie de grandir pour « enfin faire ce que je veux », donner un sens à ce mot qu'ils entendent et prononcent souvent. L'histoire de Peter Pan aidera les enfants à appréhender cette notion, en rattachant les responsabilités que fuit Peter, et l'illusion d'une vie libre et autonome. Les questions sur les différents âges de la vie seront évoqués, afin de répondre aux nombreuses questions que se posent les enfants. Une bonne façon d'imaginer sa vie, d'y mettre du contenu et du rêve, et de travailler la pensée créatrice des enfants qui pourront produire à la fin de ce thème un dessin de leur vie aux différents âges.

La question du « pourquoi on vit, pourquoi on meurt ? » avait été choisi spontanément par une classe de CM2 l'année dernière, et cela a donné des résultats extraordinaires, avec des idées comme «  si on ne mourrait pas, on ne vivrait pas la vie pareil. Mourir, c'est une façon de mieux vivre. »

 

La question de la mort peut être un terrain sensible pour les parents ou les enfants suite à une tragédie familiale : si c'était le cas, merci de me prévenir à l'avance pour ne mettre aucun enfant en difficulté lors d'un atelier, car les enfants parlent spontanément de ces questions là.

 

Les questions à aborder

 

  • Qu’est-ce que grandir ? (à coupler avec la notion de vieillir – des grands parents pourraient participer au débat afin d'éclairer de leur expérience la pensée des enfants)

  • Qu’est-ce qu’être sage ?

  • Pourquoi on vit et pourquoi on meurt ?


 

La justice                                                                                                              

Pourquoi ?

« C'est pas juste ! », voilà pourquoi. Parce que l'injustice est vécue dès le plus jeune âge, que ce sujet les intéresse parce qu'ils ont déjà des choses à en dire. Et le tout est de venir apporter un point de vue différent sur la question : la justice est une des choses les plus difficiles à appliquer en ce bas monde. Les dilemmes moraux vont être la clé pour aborder ce concept de justice au travers de deux questions fondamentales, qui ont fait écrire beaucoup de philosophes et ont engendré des courant comme l'utilitarisme ou le conséquentialisme. Et même si seulement deux questions sont posées, il ne faudra pas moins de quatre séances pour les explorer.


 

Les questions à aborder

Faut-il toujours dire la vérité ?

Qu'est-ce qui est juste ?

Les émotions                                                                                                        

 

Pourquoi ?

 

Parce qu'elles sont présentes au quotidien, parce qu'un enfant ne sait pas de façon innée les exprimer et les gérer, parce qu'elles seront présentes tout au long de leur vie et qu'apprendre à les connaître sera une compétence utile pour toute leur vie. C'est un apprentissage qui doit se faire jeune. Les neurosciences ont démontré que le manque d'expression et de gestion des émotions ont des impacts sur toute la vie et sont à l'origine de comportements difficiles.

Pour coupler avec le travail quotidien des enseignants, une partie de réflexion sur les émotions sera prévue pour enrichir le travail déjà mis en place dans les classes.

 

Questions à aborder

 

Pourquoi on a des émotions ?

Est-ce que sans tristesse je serais heureux ?

 

 

Le bonheur                                                                                                           

 

Pourquoi ?

 

Est-ce que nos actions et nos choix ne nous mènent pas à tenter toujours de trouver le bonheur ? Mais quel est ce bonheur que l'on cherche ? De quoi se compose-t-il ?

Concept hautement philosophique, le bonheur pour les petits peut se composer d'une sucette à la fraise, ou d'un rendez-vous chez le dentiste … Oui oui, vous avez bien lu. Parce que lorsqu'on va chez le dentiste, il nous soigne et nous n'avons plus mal aux dents, et l'absence de douleur physique est un bonheur quand elle survient après une grande souffrance et de la peur. Le bonheur est-il à définir par l'absence de trouble, donc par la négative (ataraxie en philosophie)? Ou par un plaisir intense ? Est-ce que je suis plus heureux en mangeant une sucette ou lorsque mes parents me lisent une histoire le soir ? Apprendre à discerner ce qui fait le bonheur pour soi et pour les autres, voilà une compétence hautement utile pour prendre des décisions et mener sa vie.

 

Questions à aborder

 

Qu'est-ce qui rend heureux ?

Est-ce qu'on peut trouver le bonheur ?

Ça veut dire quoi réussir sa vie ?

 

 

La différence                                                                                                         

 

Pourquoi ?

 

Parce que l'année prochaine c'est le collège, et qu'à l'adolescence, on se juge, on se scrute, on s'observe, on veut se faire accepter par les autres, et ça amène à prendre de mauvaises décisions parfois. Nous avons tous des préjugés sur les autres parce que nous les considérons comme différents de nous. C'est un thème de société qui sera abordé tout au long de la scolarité des enfants et qui sera enrichi d'années en années. Et malgré leur jeune âge, les petits sont déjà confrontés au rejet des autres, aux jugements, et aux préjugés qui circulent d'un enfant à un autre.

Vivre ensemble est l'apprentissage d'une vie qui se commence très jeune.

 

Les questions à aborder

 

  • Sommes-nous tous pareils ?

  • Être une fille ou un garçon, est-ce que c’est pareil ?

 

L'écologie                                                                                                             

 

 

Pourquoi ?

 

Parce que le thème est d'actualité plus que jamais. Parce que la prise de conscience doit se faire de façon idéologique mais aussi pratique. Parce que nos enfants vont avoir à gérer des crises écologiques et sociétales d'une grande ampleur, et que la réflexion doit se faire tout au long de leur vie, du plus jeune aux plus âgés. Et aussi, parce que c'est un thème qui leur plaît énormément ! Thème que j'ai développé au sein de l'école Blanche de Castille, j'ai été frappée par les connaissances en matière d'écologie, et les freins pour amorcer un changement concret dans leur vie.

 

 

Questions à aborder

 

  • Faut-il sauver l'humain ou la planète ?

  • Pourquoi l'homme pollue la planète ?

  • Peut-on sauver la planète ?

 

 

 

 

Vivre ensemble                                                                                                     

 

 

Pourquoi ?

 

Parce que comme le disait André Comte-Sponville, « Philosopher, c'est penser sa vie et vivre sa pensée ». Il n'y a pas de philosophie qui ne s'intègre pas dans nos vies quotidiennes. La philosophie est une affaire de politique, c'est à dire des affaires de la cité, du vivre ensemble. Et ce vivre ensemble est semé d’embûche et de violence sur lesquelles il est bon de réfléchir.

 

Les questions à aborder

 

  • C'est quoi le racisme ?

  • Dois-je répondre à la violence par la violence ?

  • Comment fait-on pour vivre ensemble ?


 

 

 

C'est quoi la philosophie ?                                                                                      


 

Pourquoi 


 

Il est vrai qu'il est judicieux de commencer par ce thème pour faire comprendre aux enfants ce qu'on attend lors des ateliers de philosophie. Mais j'ai à coeur de terminer par cette question car entre le début et la fin d'un travail, on a logiquement avancé. Et même si au début on définit la philosophie comme l'acte de penser, de conceptualiser, de définir, avec des pratiques d'argumentation, des postures de doute, de remises en question, à la fin la philosophie peut avoir une toute autre définition.

 

La philosophie peut devenir ce sans quoi on ne peut pas vivre puisque pour vivre il faut penser. Elle peut devenir l'acte par lequel on mûrit (une réflexion ou bien soi même à travers les évolutions de nos réflexions). Bref, pour évaluer l'évolution d'une année, revenir sur cette question me semble enrichissant et permet de prendre du recul sur les premières pensées.

 

 Pour tirer les expériences de cette année de philosophie, pour comprendre ce qu'apporte la réflexion, la remise en question, l'examen des idées.

Pour que vous sachiez en quoi cela les a aidé, ainsi que les parents. Pour conclure paisiblement sur cette année de réflexion, d'échange et de partage, et qu'ils réfléchissent sur la pratique de la philosophie eux-mêmes.


 

Objectifs transversaux                                                                                               



Compétences Cognitives

    • Donner du sens aux apprentissages scolaires

    • Améliorer le vocabulaire

    • Travailler la compréhension

    • Développer l'esprit critique

    • Savoir argumenter

    • Savoir reformuler

    • Savoir synthétiser

    • Développer les habiletés de pensées


 

Compétences Sociales

    • Amélioration de la capacité d'écoute

    • Développement de l'Empathie

    • Coopération et esprit démocratique

    • Lutte contre les discriminations et la violence

    • Améliorer le vivre ensemble


 

Mes valeurs


 

  • La bienveillance

  • L'écoute active

  • Le respect du cadre

  • Le savoir être

  • Le savoir vivre ensemble

1https://educationendowmentfoundation.org.uk/projects-and-evaluation/projects/philosophy-for-children

2https://www.philomag.com/lactu/breves/la-philosophie-un-bienfait-pour-les-enfants-11837

JE ME FORME

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule d'accompagnement personnalisé

  • Apprendre l'animation philo

    • Les différents outils

    • Démonstration en classe

    • Bilan de l'atelier

  • Déroulement d'un atelier philo​

  • Mise en situation

    • Aide à la mise en place​ (préparation de l'atelier)

    • 4 Ateliers pratiques en classe supervisés + bilan de l'animation​​.

    • En présentiel sur la région de Nice, possible en visio.

  • Formation possible en groupe d'enseignants d'une même école.

  • Groupe de travail avec d'autres animateurs, pour préparer des ateliers, partager nos ressources et se sentir soutenus.

ACTIVITE EXTRA SCOLAIRE

Parents

Aider mon enfant à développer son esprit critique, sa confiance en lui même, qu'il ait un espace de parole libre et sans jugement.  

L'aider à comprendre ses émotions et à les gérer.

Lui permettre de développer des valeurs de tolérance et d'ouverture d'esprit.

Je demande à une animatrice de pratiques les ateliers avec mon enfant (en individuel ou en groupe).

Formule d'animation

  • Je reçois un atelier philo chez moi ou en visio.

    • 5 enfants minimum​ , 1h30.

    •  Tarif dégressif selon le nombre de participants.

    • Dessins philosophiques.

J'ACCUEILLE EN CLASSE

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule 1h hebdomadaire

  • Je viens pendant 1h sur le temps de la classe ou en temps périscolaire, 15 élèves maximum par groupe.

  • Nous mettons en place le planning en fonction du budget qui vous est alloué

  • Nous mettons en place un programme pédagogique ensemble

Formule 1h30 hebdomadaire

  • Pleine conscience, production des élèves et restitution de l'atelier par le dessin.

  • Création d'un cahier de philosophie pour la trace écrite.

  • Bilan mensuel des habiletés de pensées développées.

 Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 22 10 01 72  /  par mail: lesptitphilos@gmail.com