Pourquoi j'organiserais un atelier philo?



Pourquoi animer un atelier à visée philosophique dans votre classe ?


Nombreux sont les enseignants qui organisent déjà un espace de parole dans leur classe, ou qui font évoluer leurs pratiques pédagogiques, et c’est fort heureux.

Mais tout le monde n’est pas à l’aise avec ce rôle, ou ne sait pas comment s’y prendre. J'ai rencontré certains enseignants qui avaient fait l'expérience des ateliers philos et qui n'avaient pas réussi à faire émerger un débat dans cette pratique, et qui étaient interloqués par la gymnastique de l'esprit que requiert l'animation d'une telle pratique. Et comme toute gymnastique, plus on s’entraîne, plus on s'assouplie.


L'objectif des ateliers philo et d'aider l'enfant à muscler sa capacité de réflexion et donc à développer de meilleures aptitudes cognitives : autrement dit, la philosophie c'est l'altère du cerveau !


<a href="http://www.freepik.com">Designed by Freepik</a>

Pourquoi il est difficile pour les enseignants ou les parents de philosopher avec les enfants?

Bon déjà parce que c'est une vrai gymnastique qui requiert de la pratique, du recul, et tout un travail de préparation en amont, et aussi parce que les enfants peuvent avoir des difficultés à dissocier le rôle de l’enseignant de celui d’adulte qui accueille la parole, et les ateliers ne fonctionnent pas aussi bien qu’ils le pourraient, ou mettent plus de temps à porter leur fruit. Ils sont tellement habitués à voir l’adulte comme celui qui transmet et qui recueille la bonne réponse, qu’ils peuvent se sentir effrayés à l’idée de prendre la parole, d’être jugés voire dépréciés, ou de dire des bêtises.


La continuité avec les programmes scolaires


Il faut savoir que les ateliers permettront aux enfant de développer plusieurs capacités et apprentissages qui sont au programme scolaire comme :


  • Les langages pour penser et communiquer

  • La formation de la personne et du citoyen

  • Comprendre et s’exprimer à l’oral

  • Écouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte 

  • Dire pour être entendu et compris 

  • Participer à des échanges dans des situations diverses 

  • Adopter une distance critique par rapport au langage produit...


Dans une ligne temporelle plus longue, ça permet aux enfants de pratiquer la pensée et de développer leur esprit critique, mais aussi une connaissance plus précise de leur fonctionnement, de celui des autres, et donc de créer les conditions de l'empathie. Pour être empathique il faut discuter et écouter l'autre. Sans écoute, pas d'empathie possible.

Dans le cadre scolaire, quel merveilleux outil! Donner aux enfants les clés pour discuter au lieu de se disputer. Leur permettre d'exprimer leurs émotions et leur apprendre que celles-ci sont naturelles, bénéfiques, qu'elles guident le quotidien comme un vecteur qui pointe vers ce qui ne va pas et ne nourrie pas leurs besoins fondamentaux, et plus encore: découvrir qu'on a tous les mêmes besoins, et que ce n'est pas une honte. C'est une excellente façon notamment de combattre le harcèlement scolaire, et certaines écoles se sont emparées de cette méthode, comme l'école Ronchèse à Nice, que vous verrez sur la vidéo ci-dessous:


https://www.facebook.com/388223307574/posts/10158712931282575/


N'hésitez pas à commenter et à partager cet article autour de vous, et à discuter avec l de votre enfant pour encourager cette pratique.














 Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 22 10 01 72  /  par mail: lesptitphilos@gmail.com