Mais ils peuvent vraiment philosopher les enfants? Moi j'y arrive pas !!

Mis à jour : 11 juil. 2019


<a href="https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/personnes">Personnes photo créé par freepik - fr.freepik.com</a>


"A ton avis, ils vont devenir plus intelligents que nous?

- Moi je crois qu'il discutent entre copains sur des sujets divers et variés, comme nous le faisons à la terrasse d'un café avec nos copains et quelques mg d'alcool dans le sang, exacerbant notre confiance en nous et décuplant nos capacités cognitives (illusion quand tu nous tiens ...)."


Illusion? Pas tant que ça! Peut-être que dans cet instant où tu te détends et prend le temps de relâcher la pression du quotidien, où tu cesses de penser à tes courses, ton job, le manque d'écoute de ton conjoint qui n'en fait qu'à sa tête, le bruit des petits petons qui éclatent tout dans la maison, en fait, tu libères un temps dans lequel tu t'autorises à laisser émerger des questions. Et c'est la première étape de la philosophie: se questionner!!!! Aristote parlait même d'étonnement!


Alors je caricature volontairement ce processus qui t'amène à te questionner parce que l'éthanol libère tes chacras. C'est un peu plus complexe que ça bien évidemment. En revanche, cet étonnement est à la portée de tous, lui qui permet à la philosophie d'émerger.

Socrate parlait de Maïeutique: la maïeutique c'est l'art d'accoucher les esprits. Selon Socrate, l'humain porte en lui le savoir, et par un travail de questionnement de nos opinions, on peut accéder à ce savoir. En gros, le but est de transformer des opinions en idées. C'est la théorie de la réminiscence (qui suppose l'âme immortelle, mais on ne va pas rentrer dans ce débat).


Alors non, les enfants ne vont pas accoucher de leur vérité interne, non on ne va pas aboutir à du relativisme. Mais que va-t-on faire alors?

On va utiliser le questionnement pour vérifier la cohérence de nos propos.

Je vous donne un exemple issu d'un atelier philo de niveau CM2:


Qu'est-ce qui est le plus important: l'humain ou la planète?

Réponse quasi catégorique: la planèèèèèète!

Rho c'est trop mignon ils ont compris que l'écologie c'est super important, il y a un espoir pour l'humanité tout n'est pas perdu!!!! Assis-toi bien au fond de ton fauteuil et prend une tasse de thé:


Alors j'ai commencé à poser des questions, tout un tas de questions (tu peux les retrouver dans la fiche atelier sur le thème de l'écologie).

J'ai demandé entre autre si l'humain venait de la nature:

"Bah non, on n'est pas des animaux" (je ravale mon envie de basculer sur le débat l'homme est-il un animal? pour revenir au sujet).

- Hum ... donc le plus important c'est la planète, mais pourquoi?

- Bah parce que si on n' était pas là, la planète se porterait mieux.

- Ok, c'est une hypothèse qui se tient puisque les études scientifiques tendent à montrer l'impact de notre mode de vie sur l'environnement. Donc il faut laisser faire la nature?

- OUIIIIIII

- Alors si je laisse faire la nature je ne devrais pas porter de vêtements puisque la nature m'a faite sans fourrure, vous êtes d'accord? (Ça commence à poser problème de s'imaginer vivre tout nu ou avec pour seul apparât une feuille de bananier et de devoir faire du feu pour se chauffer, d'autant plus que si on était 8 milliards d'humains à faire du feu ce serait peut-être problématique!).

Je ne devrais pas jouer à la console, ni avoir de smartphone ou de tablettes, la télé n'existerait pas d'ailleurs".

Les réactions étaient géniales. Déjà pour commencer un blanc et des sourires crispés:

" ah non ça c'est pas possible.

- Pourquoi?

- Bah parce que j'adore ça, on peut pas vivre sans jeux vidéos ou sans smartphone!

- OK, bon, à quoi êtes-vous prêts à renoncer demain pour sauver la planète sachant ceci: la fabrication des batteries de voitures électriques polluent autant si ce n'est plus qu'une utilisation de moteur à essence. Acheter des vêtements neufs génèrent beaucoup de déchets dans la nature et de gaspillage, faudrait récupérer les vêtement déjà portés par d'autres enfants. Les mouchoirs jetables sont polluants aussi. Plus du tout de bouteilles en plastique évidemment.


Et bien ils ne renonçaient pas à grand chose: tout au plus ils étaient OK pour que leurs parents renoncent à leur voiture. Alors, c'est toujours mignon?

Je vous passe les idées de " les humains ne servent à rien, il faut tuer ceux qui sont inutiles", blablabla, autant d'idées à creuser sans prendre au pied de la lettre hein, mais je trouve intéressant de les interroger dessus.


Et là on touche du doigt quelque chose de fondamental à mes yeux: ça ne sert à rien de dire ce qui est bien aux enfants si ils ne comprennent pas réellement pourquoi on leur apprend une chose, et surtout, qu'ils ne comprennent pas l'impact des idéologies qu'on tente de leur transmettre.

Alors leur montrer les tortues qui meurent parce qu'elles prennent un sac plastique pour une méduse et faire appel aux émotions, oui, ça va fonctionner pour sensibiliser à la cause. Transformer cette sensibilité en principe de vie: y a du boulot. Et ce boulot il est à faire pour les enfants, mais aussi pour nous adultes. Après tout, j'utilise un ordinateur portable pour communiquer avec vous à l'heure actuelle. J'ai tout un tas de mails que je conserve car, sait-on jamais si j'en ai besoin. J'ai un smartphone, et j'apprécie une pièce rafraîchie par la clim pendant les grandes chaleurs d'été. Et j'aime aussi les jeux vidéos.


Alors au final, à l'intérieur de nous, on privilégie qui véritablement?




 Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 22 10 01 72  /  par mail: lesptitphilos@gmail.com