Demander aux enfants ce qu'est la philosophie pour faire émerger les représentations et les a priori est un bon point de départ.

Certains ne savent pas du tout ce que c'est, auquel cas il incombe à l'animateur de présenter la philosophie comme une discipline vieille de quelques millénaires, qui consiste à se poser des questions et à essayer d'y répondre.

 

On va ainsi mettre en exergue les principaux concepts liés à la pratique de la philosophie.

Penser, réfléchir, discuter, expliquer, argumenter. Mais en fonction de l'âge et de la finesse d'esprit des enfants, ce sont des termes qui peuvent soit être dénués de sens, soit galvaudés.

Réfléchir pour certains sera synonyme de se remémorer une information pour donner la bonne réponse, et satisfaire les exigences de l'adulte comme s'il était son enseignant. Alors que la réflexion est l'acte par lequel je mets de la distance entre mon idée et la perception que j'ai de celle-ci, c'est un temps d'introspection qui se fait dans le silence, avant de prendre la parole pour exposer l'idée qui a jaillit dans son esprit et qu'on tente d'exprimer.

 

Alors pour les aider à comprendre les attentes d'un atelier de philosophie, il convient de les aider à différencier une question philosophique d'une question non philosophique. Ainsi, ils sauront si ils sont face à une question d'ordre scientifique, mathématiques, mécanique, si c'est une réponse simple et ferme, ou si c'est un sujet qui engage une conversation et sur lequel les points de vue divergent et qui pose problème car on ne parvient pas à trancher fermement.

 

Voici donc des exemples de questions que j'ai posé aux enfants lors de mes ateliers de philosophie, à l'aide d'une boîte à questions :

Qu'est-ce qui rend heureux? 

Qu'est-ce qui te rend heureux?

 

J'ai mis ces deux questions en parallèle car lors de mes ateliers, je posais uniquement la question "qu'est-ce qui rend heureux?", et les réponses étaient très personnelles. La danse, manger, dormir, faire une activité qu'on aime, la famille, être libre, tout un tas de réponses fusaient. Ce qui est un excellent point de départ pour l'animateur, car on peut aisément demander si le bonheur de dormir est partagé par tous, ce qui est rarement le cas à 100%. Je me suis ainsi rendu compte qu'ils répondaient à la question qu'est-ce qui TE rend heureux? Et non pas qu'est-ce qui rend heureux?

 

J'ai donc testé sur une autre classe la mise en parallèle des deux questions, et ça a fonctionné! Les enfants voient tout de suite que le mot "te" vient chambouler l'autre question, et perçoivent la dimension plus générale de la question. Si ce n'est pas le cas, on peut toujours passer par la liste d'exemples des enfants en leur demandant si le bonheur c'est ça pour tous, et rebondir.

 

On leur demande alors quelle est la question philosophique et on leur demande d'expliquer ce qui leur fait dire ça.

Et on va dégager la notion d'universalité; la question philosophique est celle où il faut répondre ce qui rend heureux de manière générale pour tous les être humains et pas que pour soi, et il faut donc dégager des critères d'analyses et pas simplement des exemples pratiques.

 

 

Est-ce que les femmes et les hommes sont pareils?

Quel est en moyenne l 'écart de salaire entre les femmes et les hommes?

 

Je trouve aussi ce parallèle de question très intéressante, car il permet d'emblée de poser les bases de la distinction conceptuelle:

 

Dans la première question on va se concentrer sur la ressemblance qui ne saute pas aux yeux ( qui n'est pas physique), et on va aussi parler d'égalité aux yeux de la loi et de la morale.

Dans la seconde question, on utilise les mathématiques puisqu'on parle de moyenne, et que la question posée ainsi, ne génère pas de jugement de valeur. En revanche, l'une peut permettre de répondre à l'autre question: on peut utiliser le chiffre de l'écart de salaire moyen entre homme et femme pour examiner si le statut social des deux sexes est soumis aux mêmes exigences et aux mêmes règles, et parler ainsi d'égalité.

On peut mettre en parallèle l'égalité mathématique et l'égalité sociale, et examiner si une telle égalité suffirait de considérer les hommes et les femmes comme égaux en droits et en devoir, ou s'il subsiste des différences, et ainsi distinguer l'égalité mathématique de l'égalité légale ou de la justice. On travaille donc la distinction des concepts, la nuance de la langue.

D'où vient l 'homme?

Comment respire-t-on?

Dans ce parallèle de question, ce qui est intéressant, c'est de comparer une question scientifique (comment respire-t-on?), à une question métaphysique (d'où vient l'homme?). Car la science a apporté un éclairage sur l'origine de l'être humain avec la théorie de l'évolution qui est enseigné à l'école. Ce qui devient intéressant c'est donc d'interroger cet apprentissage scientifique, et de l'éclairer avec toutes les questions annexes, à savoir: mais qu'y avait-il avant encore? D'où vient la vie? (car on peut être issue d'une longue évolution naturelle, cela n'explique en rien le mystère de l'apparition de la vie), et interroger les limites de nos connaissances scientifiques. D'autres enfants vont apporter un éclairage religieux, et intégrer le concept de croyance en face de celui du savoir. Différencier le croire du savoir, est un sujet hautement philosophique. Interroger le mystère de l'origine de la vie: à quoi ça sert d'être en vie? Pourquoi on vit? Pourquoi on meurt? Etc.

JE ME FORME

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule d'accompagnement personnalisé

  • Apprendre l'animation philo

    • Les différents outils

    • Démonstration en classe

    • Bilan de l'atelier

  • Déroulement d'un atelier philo​

  • Mise en situation

    • Aide à la mise en place​ (préparation de l'atelier)

    • 4 Ateliers pratiques en classe supervisés + bilan de l'animation​​.

    • En présentiel sur la région de Nice, possible en visio.

  • Formation possible en groupe d'enseignants d'une même école.

  • Groupe de travail avec d'autres animateurs, pour préparer des ateliers, partager nos ressources et se sentir soutenus.

ACTIVITE EXTRA SCOLAIRE

Parents

Aider mon enfant à développer son esprit critique, sa confiance en lui même, qu'il ait un espace de parole libre et sans jugement.  

L'aider à comprendre ses émotions et à les gérer.

Lui permettre de développer des valeurs de tolérance et d'ouverture d'esprit.

Je demande à une animatrice de pratiques les ateliers avec mon enfant (en individuel ou en groupe).

Formule d'animation

  • Je reçois un atelier philo chez moi ou en visio.

    • 5 enfants minimum​ , 1h30.

    •  Tarif dégressif selon le nombre de participants.

    • Dessins philosophiques.

J'ACCUEILLE EN CLASSE

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule 1h hebdomadaire

  • Je viens pendant 1h sur le temps de la classe ou en temps périscolaire, 15 élèves maximum par groupe.

  • Nous mettons en place le planning en fonction du budget qui vous est alloué

  • Nous mettons en place un programme pédagogique ensemble

Formule 1h30 hebdomadaire

  • Pleine conscience, production des élèves et restitution de l'atelier par le dessin.

  • Création d'un cahier de philosophie pour la trace écrite.

  • Bilan mensuel des habiletés de pensées développées.

 Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 22 10 01 72  /  par mail: lesptitphilos@gmail.com