Pourquoi ne comprenons-nous pas les animaux?

Pour commencer, je tiens à préciser que cette proposition de fiche de préparation n'est que mon humble point de vue que vous pouvez enrichir avec vos commentaires, et ce avec le plus grand des plaisirs.

Cette question a été choisie par les enfants eux-mêmes, et je me suis sentie challengée à ce moment là. Aussi, il a fallu que je me demande: quelle est la question philosophique que pose cette question?

1: Définir les termes de la questions: ça veut dire quoi comprendre?

On attrape le dictionnaire, et on lit:

  • saisir le sens de, avoir une idée de ( il y a un peu de flou dans cette définition que je trouve super intéressante)

  • se faire une idée claire des choses ( j'ai compris que 2+2 font 4)

  • se rendre compte de quelque chose (le fameux, aaaaah j'ai compris! Je me rends compte que je me suis trompée)

  • avoir une attitude compréhensive de ... (une personne, une blague, avoir un esprit ouvert, etc)

2: les animaux: On parle de qui en fait?

  • Les animaux domestiques? Les animaux sauvages?

Oui on peut faire une distinction entre les animaux domestiques et sauvages, puisque les animaux domestiqués "bénéficient" d'une sorte d'anthropomorphisme, ou qu'on considère qu'on les comprend mieux que les humains parfois, ou que eux nous comprennent davantage que les humains. Cette distinction peut amorcer la discussion directement d'ailleurs: c'est quoi la différence entre les animaux domestiques et les animaux sauvages.

  • Les animaux microscopiques font-ils partis de notre sujets? (ex: les acariens). L'intérêt encore de cette distinction est d'amener à préciser ce qui peut être compréhensible ou incompréhensible chez les animaux, notamment la lecture de certaines attitudes et émotions animales ( être sur la défensive,l'agressivité, la peur, etc).

  •  L'homme fait-il partie des animaux?

Et oui! L'intérêt d'inviter l'homme au débat c'est justement de préciser ce qui est compréhensible ou incompréhensible dans la grande catégorie des animaux, d'autant plus que les humains ont une chose commune que n'ont pas les bêtes: la langue et le langage articulé).

Feu d'artifice des possibilités philosophiques, OUHH on va s'amuser!!

   

Problématisons pour nous-mêmes avant de le faire faire aux enfants:

Pourquoi ne comprenons-nous pas les animaux? est une question qui part du postulat qu'on ne les comprend pas ... pas du tout même! Et voudrait questionner la cause de cette incompréhension. Cette cause pourrait donc être liée à la différence fondamentale entre humains et animaux: le langage. Les animaux ne peuvent pas exprimer leur pensée ou leurs idées puisqu'ils ne possèdent pas le langage, on ne peut donc pas les comprendre.

 

Pourtant je suis persuadée que lorsque vous lisez ceci il reste un sentiment d'insatisfaction: quand votre animal domestique est content vous êtes en capacité de le voir, de comprendre son émotion, pour autant il ne l'a pas nommé. Lorsqu'un autre humain est triste, vous le voyez aux expressions de son visage. D'ailleurs on utilise le mot "expression" alors qu'il n'y a pas de mot ici qui nomme l'émotion.

Est-ce que finalement on a saisi le définition du mot comprendre, celle inscrite dans le dictionnaire? Est-ce qu'il n'y a pas de nouvelles perspectives qui s'offrent à nous ici? Car ici on a un exemple que la compréhension n'est pas liée au langage! Autre exemple: un acte violent: je n'ai pas besoin de mot de la part de celui qui commet l'acte pour comprendre que cet acte est incompréhensible, inadmissible et qu'il doit être punit.

En revanche, lorsque je vois cet acte incompréhensible, je le traduis en mot, que ce soit dans ma tête ou à voix haute: alors la compréhension se situe-t-elle dans la capacité de l'autre à exprimer son idée qui ne me serait alors pas accessible (comme les animaux dépourvus de langage articulé), d'où mon incompréhension? Ou dans notre capacité à interpréter et juger de ce que l'autre fait, vit, ressent? (qui me dit que j'ai réellement saisi ce qu'exprime l'autre, l'animal ou l'humain).

Un autre concept intéressant est celui de la langue qui permet aux humains de se comprendre dans certaines zones géographiques. Mais si vous ne parlez pas l'allemand, vous ne le comprendrez pas: pourtant, on peut échanger un bon repas et à l'aide de signes, tenter de se faire comprendre, du moins nos émotions, notre gratitude, etc.

Donc le problème à résoudre est celui de la compréhension de l'autre via le langage qui ne serait pas ici une langue, mais bien autre chose qu'il s'agira de définir ( il peut s'agir notamment du comportement de l'autre!). Et n'oublions pas la capacité des enfants à nous mener vers une route qu'on n'avait pas vu.

Attention ... Prêts ... SUPPORT!!!

Le photolangage! Mais oui, quelle idée de génie, le photolangage pour parler du langage! Les images plutôt que les textes, on est totalement dans le thème c'est MAGNIFAIQUE MA CHERIE.

 J'ai fait le petit montage photo patchwork pour plusieurs raisons:

  1. Demander aux enfants quelles sont les questions qu'ils se posent ou les réflexions qu'ils se font en voyant ces images ( par rapport à la question de départ bien entendu)

  2. Parce qu'il y a de l'émotion (que nous pouvons comprendre chez les hommes et les animaux)

  3. Parce qu'on parle de la langue! Et que ça pose la question de la compréhension de l'humain avec la barrière de la langue: qu'est ce qui aide à comprendre quand on ne parle pas la même langue ( le langage corporel?).

4. Je comprends l'émotion de l'animal mais pas la langue indienne: quelle est la différence conceptuelle qui se joue? Langue et langage? Quelle nuance? Qu'est-ce qu'elle apporte à notre débat?

5.  Les actes. On peut comprendre ou pas les actes des humains ( l'espèce humaine) selon qu'elle se bat pour la justice ou qu'elle écrase tout sur son passage. Et ici comprendre n'est plus basée sur la communication!! (mot important pour l'atelier d'ailleurs), mais sur les actions et ce qu'on en interprète selon les codes sociaux, notre éducation, etc etc!

En premier lieu on pourra demander aux élèves d'exprimer ce qu'ils comprennent de ces images, des questions et des problèmes qu'elles leur posent, et éventuellement faire décoller la discussion si ça ne prend pas avec des questions qui reprennent les 5 mentionnés ci-dessus  et dans la problématique qu'on s'est trouvé. Par ailleurs, cet exercice vous permet de saisir leur représentation, de savoir sur quelles idées vous allez les questionner, de leur permettre d'analyser et d'être actif devant des images, de questionner, et de poser des problèmes! On problématise à fond.

L'expérience m'a apprise une chose: apporter différents supports en atelier philos permet

  1. De faire avancer dans la réflexion quand les élèves bloquent sur des broutilles

  2. S'orientent vers un hors sujet

  3. Font une liste de belles phrases émouvantes qui nous donnent la larme à l’œil mais qui ne fait absolument pas progresser en réflexion et en gymnastique de l'esprit, qui ne fait pas avancer la discussion.

  4. Pour faire participer tout le monde!! Et en même temps c'est logique on n'a pas la même sensibilité aux supports, et certains vont plus nous évoquer de choses que les autres ( moi les œuvres d'art en peinture, ça ne m'évoque rien du tout! J'ai toujours besoin d'entendre les autres en parler pour voir des choses, alors j'écoute plus que je ne parle).

Donc voici un petit dessin de la bande dessinée Calvin et Hobbes ( qui est pleine de philosophie par ailleurs donc parfaite pour les enfants et les adolescents), qui vient aider à faire la distinction entre la langue et le langage! Définir et distinguer les concepts est une compétence philosophique. Alors foncez.

Reporter animalier

Dernier support que j'utilise: la vidéo "les macaques japonais dans les sources d'eau chaude", disponible gratuitement sur Youtube et extraite d'un reportage animalier.

Une vidéo à faire visionner sans le son et à questionner: que comprenez-vous de ces images? Ils vont devoir observer! L'observation est une des techniques scientifique pour comprendre!

Comprendre clairement une chose (2+2 font 4) c'est aussi de la science. Ils vont donc enquêter, pouvoir émettre des hypothèses, tenter de les justifier et les confronter les unes aux autres.

Ensuite on la visionne une seconde fois en écoutant la voix du commentateur, et on va pouvoir réfléchir à comment la science fait pour comprendre les animaux, et établir qu'il y a une méthode scientifique et un travail de longue haleine pour le faire. Et par la même comparer nos réponses du début et travailler la remise en question. Etre capable de changer d'idée est aussi une compétence philosophique.

Pour ce qui est de la conclusion, les élèves s'en chargeront, selon la tournure qu'a pris la discussion: on leur demandera où en est dans notre recherche? De synthétiser le débat en retraçant les arguments exposés et leurs connexion. Et finir sur de nouvelles questions?

Comme disait Léo en CM1, la philosophie c'est une question dans une question dans une question, etc.

JE ME FORME

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule d'accompagnement personnalisé

  • Apprendre l'animation philo

    • Les différents outils

    • Démonstration en classe

    • Bilan de l'atelier

  • Déroulement d'un atelier philo​

  • Mise en situation

    • Aide à la mise en place​ (préparation de l'atelier)

    • 4 Ateliers pratiques en classe supervisés + bilan de l'animation​​.

    • En présentiel sur la région de Nice, possible en visio.

  • Formation possible en groupe d'enseignants d'une même école.

  • Groupe de travail avec d'autres animateurs, pour préparer des ateliers, partager nos ressources et se sentir soutenus.

ACTIVITE EXTRA SCOLAIRE

Parents

Aider mon enfant à développer son esprit critique, sa confiance en lui même, qu'il ait un espace de parole libre et sans jugement.  

L'aider à comprendre ses émotions et à les gérer.

Lui permettre de développer des valeurs de tolérance et d'ouverture d'esprit.

Je demande à une animatrice de pratiques les ateliers avec mon enfant (en individuel ou en groupe).

Formule d'animation

  • Je reçois un atelier philo chez moi ou en visio.

    • 5 enfants minimum​ , 1h30.

    •  Tarif dégressif selon le nombre de participants.

    • Dessins philosophiques.

J'ACCUEILLE EN CLASSE

Enseignants

Offrir un espace de parole sans jugements et sans compétition.

Développer leur esprit critique,

 

Redonner confiance en sa capacité d'apprendre

 

Lutter contre le harcèlement scolaire, l'intolérance, la violence, et l'esprit de compétition.

Formule 1h hebdomadaire

  • Je viens pendant 1h sur le temps de la classe ou en temps périscolaire, 15 élèves maximum par groupe.

  • Nous mettons en place le planning en fonction du budget qui vous est alloué

  • Nous mettons en place un programme pédagogique ensemble

Formule 1h30 hebdomadaire

  • Pleine conscience, production des élèves et restitution de l'atelier par le dessin.

  • Création d'un cahier de philosophie pour la trace écrite.

  • Bilan mensuel des habiletés de pensées développées.

 Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 22 10 01 72  /  par mail: lesptitphilos@gmail.com